HUMEUR LIFESTYLE

La pilule contraceptive, liberté ou poison pour femme ? Mon expérience …

La pilule , inventée en 1958 et autorisée en France en 1967 , une petite révolution que les femmes avalent depuis toutes ces années, symbole de liberté de la femme, d’émancipation et de choix de vie , 50 ans plus tard on détesterait presque cette « liberté » de la femme, la liberté de ne pas tomber enceinte , de pouvoir choisir , d’aider les femmes avec de l’acné ,  mais cette liberté se retourne finalement en poison pour des millions de femmes …

Voici mon histoire …

J’ai décidé , enfin , et pour a première fois de vous parler de mon expérience avec la pilule,

J’avais 15 ans quand j’ai la première fois eu l’idée dans ma tête que la pilule contraceptive était une chose fabuleuse et merveilleuse pour la femme, la première fois où je me suis dit que j’avais envie de la prendre, car c’était soit disant miraculeux pour l’acné …

A cet âge , ma mère a refusé de me la prescrire, à l’époque prendre la pilule voulait forcément dire coucher avec des garçons alors que ce n’était pas mon cas je ne voulais juste plus de boutons et mes copines la prenait déjà …

Bref, les années passent et arrive mes 17 ans, à l’aube de mes 18 ans je rencontre un garçon avec qui c’était sérieux, première fois où ma mère a émis l’idée d’aller voir sa gynécologue , je vous passe les détails de ce premier rendez-vous où je me suis sentie plus que gênée mais directement on m’a prescrit la pilule , j’étais presque fière d’avoir eu cette ordonnance, un côté me disait que j’étais enfin une femme, et comme si ce petit cachet aller me donner l’autorisation de coucher avec mon mec de l’époque …

A l’époque on était fière de faire partie du gang des copines qui prennent la pilule , genre ça y est on est des femmes !

 

« 15 ans plus tard , je me rappelle de tout ça avec un goût amer … »

J’ai changé plusieurs fois de pilules , de ce que je me souvienne j’ai eu minerva , diane 35 , Jasmine, jasminelle , triafemi et re diane 35 !

15 années à prendre chaque soir au coucher cette petite pilule si douce et jolie !

J’ai surtout continué à la prendre pour mon acné , j’ai toujours eu de l’acné depuis que j’ai 15 ans, avec des phases plus ou moins intenses , la pilule m’a clairement calmé mes crises d’acnés , elle était devenue surtout mon partenaire pour ça et non pas forcément pour son côté contraceptif alors que son but premier était bien cela , même si on a tendance à l’oublier !

J’ai donc décidé de la prendre consciencieusement chaque soir pour éviter qu’un malheureux petit bouton vienne gâcher ma vie !

Je l’ai arrêté une fois en 15 ans pendant 1 an , car je n’avais pas de mec et que j’avais envie de me sentir plus libre dans mon corps etc etc, bref j’ai fait le test une fois  pour laisser mon corps tranquille , résultat 6 mois plus tard j’ai eu une énorme crise d’acné, dont j’ai mis 1 an à me débarrasser !

Vous allez me demander pourquoi je ne suis pas allez voir un Dermato … je l’ai fait , cependant tous les « petits » traitements qu’on m’avait prescris n’ont jamais fonctionné, que les crèmes qu’on m’a prescrites m’ont brulé la peau  et que ayant beaucoup d’allergies avec des antibios on m’a déconseillé d’en prendre pendant trop longtemps car j’avais des effets indésirables comme : éruption cutanée , perte de gout , du mal à respirer , assèchement etc etc et j’avais moi même peur de continuer à prendre des antibios, du coup c’était l’un ou l’autre les deux avec des effets négatifs sur moi !

Résultat le plus simple et efficace à mes yeux était cette fameuse pilule et j’ai recommencé à la prendre !

Attention je ne dis pas que la pilule ne sert à rien, dans certains cas et pour certaines femmes elle permet d’éviter nombreux avortements et je sais que certaines se sentent mieux avec notamment pour régler les règles , les migraines ou d’autres problèmes, d’ailleurs au début elle m’a permise de ne plus avoir d’acné pendant des années … je ne lui jette pas toutes les pierres mais …

 

Pour le meilleur mais surtout pour le pire , les choses qu’on ne nous dit pas !

Non on ne nous dit pas tout, la première fois qu’on m’a prescrit cette pilule on m’a juste prescrit 3 mois plus tard une prise de sang pour checker mon cholestérol , tout était ok du coup j’ai continué à la prendre …

Mais, à aucun moment on m’a dit qu’il y avait des effets secondaires ou des choses à savoir avant de la prendre , on m’a juste demandé si je fumais ou non mais à 17 ans je ne fumais pas, du coup hop, j’étais la cliente idéale pour avaler ce petit cachet !

Ce qu’on nous dit pas c’est que les effets indésirables de cette pilule, sont à la fois visible mais aussi invisible, dans le sens où on sent que quelque chose ne vas pas, mais jamais on ne saura que ça vient forcément d’elle , vous voyez ce que je veux dire ?

En gros, on ressent des choses, des choses arrivent, mais jamais le lien ne sera fait au départ , lorsque je parlais de certains de ces effets, jamais mon médecin traitant ne m’a demandé si je prenais la pilule, ou autre , on me prescrivait d’autres cachetons pour essayer de palier à tout ça , ou alors on me disait que je manquais de ceci ou cela, mais JAMAIS on a remis en cause ma contraception !!!! JA MAIS !

C’est quand même ouf que ça n’alarme personne, et quand on va une fois par an ou tous les deux ans chez le gynécologue et que perso pendant 7 ans , ma gynécologue me faisait tellement peur et elle était tellement désagréable, vous savez le genre de femme aigrie qui te regarde avec des yeux accusateurs quand tu lui dis que tu as des rapports avec un garçon et que t’es pas venue la voir depuis 2 ans, que tu lui dit que tu as osé fumer 3 clopes le week-end dernier , qui te juge et qui jamais n’essaye de t’aider à être bien dans ton corps et à comprendre ce qui ne va pas , j’ai vécu ça et résultat je ne suis plus allée la voir , j’ai attendu mes 25 ans pour retourner voir un gynécologue , je me faisais prescrire ma pilule par mon généraliste qui lui aussi ne m’a jamais rien demandé et me prescrivait cette petite chose sans aucun problème !

Grâce à une amie, j’ai finalement réussi à trouver un gynécologue à la hauteur , un homme , je n’aurais jamais cru que mon gynécologue serait désormais un homme, mais il a réussi à m’expliquer des tas de choses, il m’a aidée à comprendre et surtout il a été cash avec moi , ça été le premier à m’avertir de tout et à m’expliquer ce qui pouvait ne pas fonctionner etc !

 

Le plus difficile c’est de comprendre que ce qui nous arrive ne vient pas de nous !

Au tout début , j’ai eu peu d’effets secondaires, du moins étant assez jeune je n’ai peut être pas su les voir ou les comprendre , on ne connait pas son corps du jour au lendemain !

Il y a les effets secondaires qui sont gênants pour nous , mais il y a surtout les effets secondaires dangereux ! et c’est à ce moment là que je me suis dit que j’avais un sérieux problème !

J’ai commencé par avoir des petites choses, les seins qui durcissent et gonflent , une petite prise de poids , parfois quelques mots de tête , mais je me disais que ce n’était rien de bien méchant…

Puis depuis environ 3 ans, les effets ce sont agravés , j’ai mis énormément de temps à me dire que c’était peut-être cette pilule qui me faisait tout ça !

 

Humeur, migraine, dépression and co ….

J’ai commencé à avoir de sérieux troubles de l’humeur , mais assez violent je pouvais passer du rire aux larmes en un claquement de doigt, je pouvais m’énerver pour rien à limite faire des crises d’hystéries, à parfois presque me sentir folle , ou même à avoir l’impression d’être une autre personne , au début ces troubles de l’humeur arrivaient pendant la période des règles uniquement , vous savez quand tout le monde vous dit  » non mais c’est normal ce sont les hormones , t’es une femme »

Alors OUI naturellement une femme a des hormones qui font chier et qui lui font avoir des sautes d’humeurs parfois durant le cycle, c’est normal et on en a même si on ne prend pas la pilule, sauf qu’ils ne doivent pas devenir un quotidien dans votre vie , non ce n’est pas normal d’avoir l’impression de devoir gérer ses hormones tous les matins , vraiment non!

Ensuite j’ai commencé à me sentir mal dans ma peau , à me sentir grosse, à me renfermer , à devenir plus casanière , jusqu’au jour où dans ma tête l’hypothèse de la dépression s’offre à moi , à moins de 30 ans et sans vraiment de raison valable je me sentais dépressive , dans le sens où ma vie n’était pas la meilleure mais elle ne méritait pas d’être en dépression !

La dépression on la caractérise pas vraiment , en gros il n’y a pas de symptômes comme un rhume, mais ça a commencé pour ma part à me sentir moche, grosse , seule , détestée des autres , à me refermer sur moi , à rester seule dans ma chambre , à avoir l’impression de ne rien mériter , bref de véritables symptômes de dépressions que j’ai cru en moi pendant des années sans remettre quoi que ce soit en question, je pensais que j’étais comme ça !

J’étais déjà migraineuse , du coup quand j’ai commencé à avoir des migraines assez sérieuses durant la fameuse semaine d’arrêt et d’arrivée des fausses règles je ne me suis pas inquiétée , mais quand les migraines arrivent toutes les semaines, là je me suis dit que c’était vraiment bizarre , alors on remet tout sur le tapis, l’alimentation, la fatigue toussa toussa, alors je savais que je n’avais pas l’hygiène de vie parfaite je fais peu de sport et j’aime bien manger mais quand même … bref tout ça commençait à me fatiguer car se sentir mal et en plus avoir mal à la tête et commencer à parler de dépression ça commençais à faire beaucoup …

La fatigue parlons en tient ! Je dormais super mal , du style je me réveillais 3 fois minimum par nuit , j’ai jamais eu un sommeil de ouf mais là c’était devenu ingérable, déjà de base je m’endors assez tard mais là surtout l’année dernière j’ai remarqué que je me réveillais chaque nuit 2 à 3 fois avec vraiment cette sensation de mal dormir,  entre les cauchemars et les crises nocturnes je ne savais vraiment plus quoi faire , j’angoissais même à l’idée d’aller me coucher , j’avais peur d’avoir peur durant mon sommeil, bref ça devenait dingue mais pareil c’est difficile de savoir à quoi ça peut-être lié , est-ce hormonale ? familiale ? ou autre ?

L’acné… la dernière pilule en date que je prenais était Diane 35, à la base c’est un traitement anti-acné qui a aussi un rôle contraceptif , on me la toujours précise en tant que pilule pour également réguler mon acné, seul hic , elle m’a clairement réduit les gros boutons rouges de l’acné hormonale, mais tout au long de l’année j’ai quand même continué à avoir de l’acné , résultat je me suis demandé pourquoi je continuer à la prendre , je la prend pour les boutons j’en ai , j’ai des migraines, je dors pas, je fais des crises d’angoisses, je suis déprimé et je me sens folle parfois … il y avait clairement de quoi se poser des questions non ?

J’ai rarement vu sur les autres témoignages mais pour ma part j’ai également eu des problèmes intestinaux et des nausées, en début de plaquette constipée, au milieu nauséeuse et à la fin de la plaquette limite en diarrhée (on est dans le glamour là les gars !)  , là pareil c’est compliqué de savoir d’où ça vient, si c’est notre alimentation, si c’est un virus, si c’est une infection bref , mais ce que je sais c’est qu’après je finissais par noter , quel jour j’avais la sensation d’être constipée , quel jour les nausées, quel jour la diarrhée , pour au final me rendre compte que ça arrivait très souvent à un même rythme , du coup forcément ce n’est pas lié à ce que je mange car je ne suis pas du genre à innover et je sais les aliments dont je suis intolérante , résultat ça force à se poser encore une fois cette question de où ça vient ?!

La prise de poids… alors j’ai pas pris énormément de poids , mas j’ai clairement gonflé , la rétention d’eau est devenue ma meilleure amie et la cellulite qui va avec aussi, je vous jure je me sentais comme emprisonnée dans mon corps comme si l’extérieur était gonflé et m’empêchait de me sentir libre… c’est assez complexe à expliquer à l’écrit d’ailleurs , mais vraiment une sensation comme si ce n’était pas mon corps d’être lourde et que ça empirait chaque jour et on en parle de la mauvaise circulation ? des jambes lourdes ?

Bref je ne vais pas tout tout développer mais je pense que les effets dont je vous ai parlés sont vraiment les principaux qui m’ont marqué !

  » dépression, prise de poids , crises d’angoisses, terreurs nocturnes , changement grave d’humeur , acné , rétention d’eau , migraine, problèmes intestinaux  ! « 

 

La solitude face à tout ça …

C’est con mais c’est compliqué d’en parler , dire aux gens qu’on se sent folle , qu’on fait des crises d’angoisses, qu’on a peur et qu’on pense que ça vient de la pilule je vous jure qu’à 30 ans passé , bah ça passe moyen !

Heureusement j’avais une copine, elle se reconnaîtra peut-être si elle passe par là avec qui on parlait justement de cette merde, de la sensation dans notre corps et un jour on s’est dit qu’on ressentait la même chose …

Dieu merci internet existe , j’ai lu des témoignages et ça m’a vraiment aidée et libérée sur ce sujet , c’est con mais parfois ça reste un peu tabou de parler de tout ça et surtout beaucoup ne nous prennent pas au sérieux, perso dès que j’avais des crises d’angoisses, des sauts d’humeur incontrôlés j’essayais d’en parler à mon mec ou mon entourage pour qu’ils ne le prennent pas pour eux, car ça fait peur, on a la sensation qu’on va perdre nos proches avec notre comportement mais on ne le gère tellement pas que c’est compliqué de faire comprendre que non on ne gère pas toujours notre corps et nos hormones et encore moins la façon dont ça sort de nous !

Le mieux c’est d’en parler à une copine, ou même à votre mec, ou comme moi de lire les témoignages sur le net , vraiment ça rassure et c’est à partir de ce moment là que je me suis dit que je n’étais pas folle !

 

La liberté ?

Au final la liberté c’est aussi de pouvoir arrêter la pilule , en fait c’est une libération de l’arrêter et de voir tout ce qui se passe vraiment dans notre petit corps !

C’est aussi compliqué de l’arrêter , d’ailleurs la première phrase de mon mec a été  » on va faire comment ?  » et vous les mecs vous ferrez comment sans nous quand on crèvera à cause de cette merde ? a quand la pilule pour mec sérieusement ?

Je ne lui jette pas la pierre car on éduque les femmes à ne pas avoir d’enfant et à tout gérer mais jamais on explique aux mecs leur rôle ni ce qu’ils peuvent faire également !

J’ai arrêté ma pilule à nouveau il y a bientôt un mois, suite à une énième terreur nocturne je me suis dit que je devais tester de l’arrêter pour voir ce qui se passe et si vraiment ça change quelque chose , si vous en sentez le besoin, arrêtez là et parlez en à votre partenaire, ou si vous êtes dans une période de célibat c’est l’occasion de tester sans ce qui se passe !

Je pense que je ferais un retour sur mon arrêt et ses conséquences, mais pour le moment j’ai retrouvé le sommeil , je ne fais plus de terreurs nocturnes , j’ai moins de migraine et je commence à me retrouver, évidemment ça peut aussi être un effet placebo, mon corps sait que j’ai arrêté la pilule pour ces raisons, du coup je vais attendre un peu et voir ce que je ressens vraiment au fond de moi pendant quelques mois , j’ai surtout peur du retour de mon acné que pour le moment j’ai décidé de traiter de façon naturelle …

Mon seul conseil est d’écouter votre corps et votre ressenti, ne laissez personne vous juger, c’est votre corps et on en a qu’un , faites ce qui vous semble le mieux pour vous mais surtout renseignez vous vraiment avant de prendre une pilule, lisez bien tous les effets indésirables, et si vous êtes sujettes déjà à des problèmes de ce type écouter votre corps et arrêtez la si vraiment vous sentez que ça vous pourris l’organisme !

Aussi ! trouvez le bon gynécologue , c’est très important d’avoir un bon suivi à ce niveau, et c’est important de ce sentir bien avec son gynécologue !!!

J’attends encore quelques semaines pour faire un premier bilan de mon arrêt, je viendrais vous en reparler par ici , en tout cas ça fait du bien de sortir ces lignes, toutes ces choses en moi à ce sujet et avoir cette sensation de m’être libérée de quelque chose !!!!!

 

Et vous ? votre expérience ? racontez moi tout !!!!!

 

 

 

 

 

 

43 thoughts on “La pilule contraceptive, liberté ou poison pour femme ? Mon expérience …”

  1. J’ai décidé d’arrêter la pillule en avril 2016.
    Comme toi, de la fatigue, des énormes migraines, des sauts d’humeur, avoir 23 ans et plus de libido !

    J’ai depuis : perdu pas mal de poids (la pillule jouait un rôle important), quasiment plus de migraine (1 à 2 par an, contre une minimum par mois), ma libido est revenu.

    Je gère via l’appli CLUE mes règles, l’appli calcule quand mes régles arrivent.

    Mes cheveux sont plus beaux, plus brillants, mes ongles poussent hypers vites, bref que du positif.

    Il faut plus d’un an pour effacer toute trace de la pillule dans son organisme quand même !

    J’ai eu pendant 2 mois la peau grasse, les cheveux qui graissaient hyper vite, puis tout est revenu dans l’ordre.

    Je ne regrette pas !

    1. Hello ma belle, merci pour ton retour,
      Je suis à deux mois d’arrêt et j’avoue que comme toi je vois vraiment des effets positifs surtout sur les migraines et mon humeur et franchement ça fait du bien de revivre , pour l’instant pas de perte de poids mais je me dis que j’y suis aussi peut-être pour quelques choses et que tout était surement lié , qui dit dépression dit manger et la pilule était un véritable cercle vicieux , pour le moment j’ai comme tu le dis les cheveux un peu plus gras etc quelques boutons mais à choisir je préfère ça quand même !

      merci pour ton retour par ici ,

      des bisous

  2. Ton témoignage me parle et ça fait du bien de ce sentir moins seule j’ai pris ma première pilule vers 17 ans aussi 1er vrai chéri (aujourdhui mon mari) du coup ma mere inquiete ma emmenée voir le gyneco pendant 1 an niquel jusqu’au jour ou bam enceinte (je n oubliait jamais ma pillule)bref a 18 ans un enfant pour moi ce n’était pas possible donc avortement le pire moment de ma vie après ça on ma prescrit un implant qui soit disant ne devait pas me donner de règles pendant 3ans sur le coup j était contente mais au bout de 2ans bam regles normal? D apres ma gyneco ca peut arrivé j’ai tt arrêté pendant 1an avec mon chéri on voulais un enfant. Après avoir eu mon 1er enfant ma gyneco ma represcri un implant .je me suis dit aller je retente pourquoi rester sur une mauvaise expérience et la pareil au bout de 2ans encore😣 du coup je l’ai fait retirer jai eu mon deuxieme enfant.apres ma fille jai redemander la pillule que je prend encore pareil censé ne pa me fair avoir de règles nikel pendants 3ans et la ca recommence mes regles ne sont pas reguliere ca peut etre tout les 3mois comme toute les 2sem j en peut plus la reponse de la gyneco : « arreter la pendant la semaine de vos regles puis reprenez la c’est parce que votre corps est habitué « mais en aucun cas on ne me la change j’ose pas l’arrêter parce que j’ai pas envie de retomber enceinte je veux pas revivre un avortement mais je sais mêmes pas si elle (la pillule)continue à fonctionner comme il faut bref cest le bazard dans mon corps et dans ma tete et tes symptômes (effets secondaires)c’est tous ce que je ressent et subi 😔

    1. Hello ma belle,
      Oui effectivement , là tu as eu la totale , le soucis c’est que je trouve que les médecins traitent souvent ça à la légère , on nous donne des choses sans vraiment s’inquiéter du reste , perso on m’a donné une pilule forte et assez dangereuse mais je n’ai eu aucun suivi et quand je reviens avec des problèmes on me dit que non ce n’est peut-être pas ça mais ils ne savent pas ce que c’est d’autres, puis on te donne quasiment pas d’alternatives , l’implant ou le stérilet c’est tout , et si on en veut pas on passe le mois à attendre nos règles de peur de tomber enceinte sans pouvoir le garder comme tu le dis , on se sent du coup un peu seule face à tout ça et pour ma part et pour l’instant je ne reprendrais pas de contraceptif car à 32 ans j’ai envie de laisser mon corps tranquille et de ne plus l’empoisonner pour voir comment il réagit , en tout cas bon courage pour la suite , des bisous

  3. Hello,
    De mon côté, j’ai eu une phlebite il y a plus de 10 ans maintenant, je prenais Yaz à l’époque. Tout un diagnostic pour me faire dire que c’est suite à un accident. La pilule n’a jamais été mise en cause, pourtant je n’y ai plus eu droit pendant qq années. Ensuite y’a eu plein d’infos sur les pilules 3eme génération etc …. pour les mêmes soucis de phlebite, embolie etc …..
    De mon côté les règles sont un calvaire, merci l’endometriose. Le jour où j’ai eu droit aux microprogestatifs, c’était un total bonheur ! Plus de règles, plus de douleurs ! Et le corps décide de rejeter les hormones qq années après. Cet été retour table opération et depuis mon gynéco et mon angiologue qui cherche une solution.

    (Je passe également la rétention d’eau, la depression, la prise de poids etc etc sous Yaz)

    Les microprogestatifs c’était génial mais je pense que ça ne dure qu’un temps ….. Et au final 70 ans de pilules c’est pas si long pour avoir vraiment du recul sur tous les effets.

    Bonne soiree

    1. Hello ma belle, merci pour ton retour ici !
      je l’avoue c’est dingue que cette pilule ne soit jamais mis en cause, pour moi c’est pareil j’ai consulté pour mes migraines, fatigues , acné , prise de poids etc etc etc mais jamais on m’a demandé quelle pilule je prenais, par la suite j’ai rencontré un très bon gynécologue qui m’a tout expliqué et qui m’a dit de vraiment écouter mon corps, que si il acceptait la pilule et bien je devais la continuer et si ça allait mal je devais l’arrêter , depuis je me sens mieux, j’ai effectivement des règles assez variable et plus de douleur mais à côté de ça plus aucune migraine , plus de phase de dépression, plus ce côté rétention d’eau etc etc le soucis c’est qu’on est vraiment toutes différentes face à tout ça et que les options ne sont pas forcément adaptées à toutes et c’est ça qui est bien dommage , j’espère que le sujet évoluera et qu’on nous laissera pas juste avec tout ça sans rien de nouveau … bon courage à toi ma belle ,
      Mary

  4. Coucou mary 🙂
    Ton article je l’attendais vraiment car j’ai arrêté la pilule il y a peut être 6 mois mtn. Je la prenais depuis mes 16 ans (j’en ai bientôt 26) et j’ai prit la décision d’arrêter tout simplement car je me suis rendu compte que j’étais beaucoup mieux dans (ou avec) mon corps au moment où je l’avais arrêté pour tomber enceinte et tout le long de ma grossesse bien sur. Déjà je me sentais « esclave » de devoir y penser chaque jour, et mon humeur qui était beaucoup plus changeante avec que sans, sans parler des derniers moment où je me retrouvais avec 3 semaines de règles pour une semaine seulement de tranquillité (le monde a l’envers) depuis je ne prend rien (pas un problème si le 2ème arrive lol) et je me sens libre, je sais où je vais et je me sens comme libéré de cette emprise que j’en ressentais avec la pilule …. bref merci pour cet article . Des bisous
    Ashley

    1. Hello ma belle, merci pour ton retour par ici , je vois qu’on est un peu sur la même phase, de se sentir enfin bien dans son corps et pas en guerre permanente avec lui , je relativise tellement plus depuis que j’ai arrêté, je me sens moins angoissée etc , c’est fou comme un si petit truc peut nous rendre limite folle , alors qu’on lui demande pas tout ça à la base, mais je pense que jamais on a poussé les tests à ce point et on est rarement assez suivie pour décrypter ce qui peut nous arriver !
      bon courage pour la suite en tout cas, des bisous xoxo

  5. Bonsoir Mary,
    Super article. En effet on en parle pas assez et souvent très dur à gérer. Je me reconnais dans les effets indésirables. Mais quand on prend la pillule depuis des années nous mettons parfois longtemps à se rendre compte des dégâts.
    Comment savoir que tout cela est bien dû à la pillule ?? Mais surtout qu’elle alternative s’offre à nous lorsque nous voulons arrêter.
    Pour ma part après je suis 10 ans de pillule j’ai décidé il y a 3 mois d’en changer mais cela n’est pas très concluant… quoi faire ? En essayer une autre? Trouver un nouveau moyen de contraception?…
    Hâte de lire ton retour sur le sujet.

    1. Hello ma belle,
      Je suis un peu dans le même cas que toi du coup , je l’ai arrêté avec rien pour la suite , de l’inconnu , comment mon corps va réagir , que prendre à la place ?
      Pour le moment je décide de ne rien prendre , je ne veux pas d’implant , l’idée de ne pas gérer quelques choses dans mon corps me gêne vraiment ,du coup même résultat pour le stérilet j’ai peur d’en poser un, quelque chose dans mon corps que je ne peux enlever dès que j’ai envie ça me gêne vraiment ….
      Donc pour le moment je laisse comme ça, je vais attendre que mon corps reprenne un rythme normal avec des règles régulières et surtout voir comment il réagit, je pense aller voir mon gynécologue d’ici les 3 mois d’arrêt pour bien en discuter avec lui ….
      En tout cas comme tu dis , il y a très peut d’alternative et c’est ça qui est compliqué … je reviendrais ici faire un retour de toute façon …
      merci à toi et bon courage

  6. Dieu merci, j’ai toujours été bien suivi… Toujours eu des micro dosé avant et après ma fille. Durant mon année de célibat, je l’ai arrêté pour voir. Pas de changements différents de quand je la prenais. (en même temps: pas sujette au mal de tête, bouton, poids yoyo…). Je l’ai repris car en relation et psychologiquement, j’aimais contrôler le fait d’avoir mes règles ou non (même si ‘fausses règles’, je ne les trouvaient pas différentes durant mon arrêt). Je ne la prend jamais à heure fixe (je sais juste que je la prend quand je me couche). Je touche du bois… Depuis mes 15 ans, je suis sous pillule car c’est ce qui me convient en terme de contraceptif.
    Après celle que tu as pris, j’ai amies et collègues qui ressentent parfois ce que tu décris. On nous offre pas trop d’alternative… Mais on en a.

    Ps: j’ai la leeloo gé.

    1. Oui le soucis c’est que quand justement la pilule ne nous convient pas on a peu d’alternative, entre le stérilet ou l’implant, deux choses dans le corps qu’on ne maitrise pas vraiment , ce sont deux alternatives qui ne me tentent pas pour le moment, malheureusement mis à part ça , et bien c’est tout ce qu’on offre , et pour voir tester presque 10 pilules en tout et à 32 ans après plus de 15 ans sous pilule je me dis que c’est peut être pas le but du corps de la femme de vivre toute sa vie sous pilule , pour ma part l’arrêt est assez positif , juste quelques boutons mais bon on verra plus tard , en tout cas tu as vraiment de la chance de bien supporter ta pilule je rêve de pouvoir la prendre sans en avoir aucun effet négatif mais bon … merci à toi pour ton retour en tout cas 🙂

  7. C’est rare que je prenne le temps de commenter sur les blogs mais ton article m’a vraiment interpellée…
    Ca fait plusieurs articles que je lis justement sur l’arrêt de la pilule et quand je vois certains effets dont tu parles je ne peux que me reconnaitre dedans (et ça fait peur, vraiment).
    Malheureusement je dois prendre la pilule en continue depuis quelques mois car c’est le seul « traitement » efficace qui me permet d’avoir une vie normale, de travailler, de sortir…
    En tout cas hâte de lire la suite et d’avoir ton retour suite à l’arrêt !
    Des bisous

    1. hello ma belle,
      il est vrai que la pilule a aussi ses côtés qui facilitent la vie de femme sans trop se prendre la tête , malheureusement pour ma part ça devenait vraiment trop pesant tous ces effets négatifs et quand on finit par ne penser plus qu’à ça , c’est qu’il est temps de changer les choses , pour ma part ça va faire 2 mois sans et j’avoue que je me sens quand même bien mieux , surtout niveau migraine, et trouble de l’humeur je me sens revivre !!! Après chacune à son histoire et ses envies, je t’avoue que si j’avais pu j’aurais continué car c’est quand même plus facile avec, mais à 32 ans j’ai surtout pensé à mon corps et à l’avenir , on verra bien, je ferais un retour après les 3 mois sans pour voir où j’en suis , merci à toi de ton passage par ici du coup, ça fait plaisir 😉

  8. Coucou Mary,
    C’est intéressant d’avoir ton retour et de voir qu’on est pas seule.
    Pour ma part j’ai pris la pilule pendant 3 ans mais j’avais des gros problèmes de chlosthérol et prise de poids.
    Je suis passée à l’implant. Pendant un an, le pied pas de règles, pas de douleur, pas de prise de poids. Puis après j’étais réglé toutes les deux semaines pendant 7 jours autant dire que c’était invivable et tellement fatiguant physiquement et psycologiquement.
    Ma gynèco m’a alors proposé le qtérilet sans hormone pour les femmes n’ayant pas encore eu d’enfants. Je me lance et quelle merveille, bizarement c’est en enlevant mon implant que je me suis rendu compte qu’avant j’étais pas en forme, déprimée, lunatique…
    Ça fait 2 ans et demi que j’ai mon stérilet et tout ce que tu décris dans ton article a disparu, je revis tout en étant protégée pendant 5ans.

    Merci pour ton expérience.
    Bisous

    1. Hello ma belle, merci pour ton retour , et bien ton commentaire va peut-être m’aider , pour ma part j’ai une peur bleue des stérilets , le fait d’avoir quelques choses dans le corps me rebute et je n’arrive pas à aller au Delà , même si je pense que ce sera ma seule alternative pour avoir une contraception fiable , mais psychologiquement , je n’arrive pas à passer le cap !!!
      Du coup pour le moment je laisse comme ça et je verrais bien avec le temps comment mon corps réagit et j’en parlerais avec mon gynécologue …
      merci à toi en tout cas , des bisous ,

    1. Un AVC carrément, mon dieu ma belle j’espère que ça va mieux ?? le pire c’est que ça peut être tellement grave mais ça n’alarme personne , j’espère que tout est rentré dans l’ordre pour toi !!!, des bisous ma belle , xoxo

  9. C’est un chouette témoignage merci beaucoup Mary
    Beaucoup de femmes n’ose pas en discuter et moi la première d’ailleurs. C’est un peu différent de toi car moi j’ai fais 3 ans d’implant et la conclusion de cette histoire à deux est quelques peu déroutante … j’ai fais le choix de vivre plusieurs mois sans contraception et ça m’a changé la vie, je n’en n’avais parlé à personne de peur d’être jugée mais je sentais que mon corps me parler et me disait stop. Après 6 mois sans rien j’avais décidé de tester de nouveau l’implant en me disant que peut être que tout ça n’était pas liés et bien si beaucoup de choses en sont liés… il me tarde d’enlever cet horrible chose de mon corps
    Bref en tout cas merci d’avoir dit tout haut ce qu’il était important de dire peux de femmes osent en parler et c’est tellement important
    Merci merci merci

    1. Hello ma belle,
      Oh que oui c’est parfois trop tabou , on se sent jugées quand on en parle alors que ça doit rester un choix et non une obligation , le seul hic c’est que au delà de cette liberté qui est à la base celle de ne pas avoir d’enfant , et que même si elle aide pour les femmes qui ont de l’acné, ou des règles irrégulières ou qui ont des maladies plus graves , et bien au delà de ça, ça perturbe tout le corps et c’est vrai que vivre avec alors qu’on est mieux sans c’est vraiment compliqué , moi je t’avoue que je me sens vraiment mieux, mon corps n’est pas encore remis mais avec le temps je pense que ça devrait aller , en tout cas plus de migraine ou de saut d’humeur incontrôlable , j’écoute mieux mon corps et pour le moment je ne regrette pas , après à voir avec le temps, mais ce qui est certains c’est que chaque femme doit faire comme elle le sent et non pas comment la société le sent …
      Belle journée à toi , et merci pour ton passage ici 😉

  10. La pilule ne t’a pas épargné 😕 heureusement que tu as trouvé la cause à ces problèmes, Jspr que tu vas te sentir mieux maintenant. Moi mon corps est accro à la pilule malheureusement. Je l’ai prise à 15 ans car j’avais des règles tellement douloureuses et abondantes que ma mère a décidé de me faire consulter. J’etais Loin de penser au sexe à cette époque, et comme tu dis, elle m’a été prescrite non pas comme contraceptif mais comme anti douleur! Par contre, j’ai découvert les migraines à cause d’elle. Des migraines à me taper la tête contre les murs et à me retrouver dans les vapes parce que j’avais vidé une boîte de doliprane en une seule fois pour pouvoir réviser mon bac 😕 personne ne trouvait la cause de mes migraines et c’est en parlant par hasard à une nouvelle gynécologue qu’on a trouvé le problème. Et oui, mais là j’avais 19 ans et étais en couple depuis 2 ans, impossible de ne plus prendre de moyen de contraception (dans ma tête d’ado bien sûr). Mais je ne me voyais pas essayer le stérilet ou l’implant, du coup, on a essayé autre chose : un médoc qui n’est pas une pilule mais si tu le prends tous les jours à la même heure, ça fait contraceptif…! Et bien ce petit cachet m’a sauvé la vie! Plus de migraines et plus de règles! Je l’ai pris non stop jusqu’a Il y a environ 1 an et demi, pour concevoir notre bébé. Mes 1ères règles ont été un cauchemar, je me revoyais à 13 ans quand j’etais cloîtrée au lit de douleur et que je devais me changer toutes les heures! Heureusement, je suis vite tombée enceinte. Depuis les 3 mois de Jeanne, j’ai repris cette méthode contraceptive mais j’en ai marre… Marre d’être l’esclave d’une pilule. Je ne sais pas quoi faire. Sans pilule je n’ai plus de migraine (mais avec ce moyen là non plus) mais mes règles sont tellement douloureuses 😣 Après, ça ne dure que 5 jours par mois alors je vais peut être prendre sur moi et me débarrasser de se poison, bourré d’hormones.

  11. Merci pour ton témoignage, j’ai également pris Diane 35 pendant 10 ans et je l’ai arrêté il y a 8 mois suite à de nombreuses polémiques sur le sujet, avec la peur de voir l’acné réapparaître! J’ai lu pas mal de choses sur le sujet et en améliorant mon alimentation (+ de fruits et légumes, + de bio, + de sport sans pour autant tomber dans le full vegan) je peux assurer que je me sens mieux dans mon corps (+ de libido, moins essoufflée, moins de rétention d’eau) et l’acné n’est pas revenu! Je ne regrette absolument pas mon choix! Attention, la vie sans pilule n’est pas non plus le monde des bisounours dans la mesure où les douleurs de règles sont plus intenses et où il faut contrôler la contraception d’une autre manière mais au moins on arrête de se bourrer d’hormones et on revient au naturel!

    1. Merci de ton commentaire, ça me rassure de parler à quelqu’un qui a aussi pris diane 35 , lorsque je l’ai arrêté il y a quelques années l’acné est revenue presque 6 mois plus tard , du coup là je fais comme toi , du mieux que je peux pour avoir une alimentation plus saine et surtout réduire le sucre et le gras , et avoir une routine plus naturelle niveau cosmétique ! J’espère que comme toi l’acné ne reviendra pas , mais c’est clair que sans contraception c’est compliqué aussi mais au moins on maitrise tout !
      Encore merci pour ton message, des bisous , Mary

  12. Jolie Marie,
    Je tenais à te dire que je me suis arrêter, très attentive sur ton nouvel article sur la contraception ..
    Et dieu merci , il existe d’autres personnes à qui ça arrive !
    J’ai mis des années à comprendre qu’est ce qui se passait dans mon corps, mon esprit, et après des années de souffrances « mal dans ma peau » , j’ai eu le culot, pas plus tard que la semaine dernière , d’aller aux urgences pour leur dire que « j’étais folle ». J’ai expliqué mon etat, mes sautes d’humeurs , mes rires aux larmes. J’étais carrément venus dans l’optique de « me faire enfermé ! » 😱
    Puis j’ai vus une gynécologue, et une psychologue , qui m’ont tout simplement rassuré en me disant que mon etat ne venais que simplement de mon implant contraceptif que j’ai au bras !
    Je me sens rassurée et à la fois un peu bête , mais j’ai tellement hâte que ce petit monstre dans mon Bras soit enlever pour qu’il arrete de me bouffer la vie ! ❤️

  13. J’ai pris la même pilule pendant 12 ans Ludeal G=Minidrill, après avoir eu une première pilule micro dosée prescrite par la gynécologue de ma mère. 1ere expérience horrible, prise de poids, mal aux seins et boutons.
    Je pensais que Ludeal G était top car aucun effets secondaires mais enl’arretant il y a un an et demi j’ai compris qu’en fait il y en avait !!!
    Depuis que je l’ai arrêtée : moins de maux de tête, moins d’irritations, et surtout j’ai retrouvé une libido !!!!! Alors certes je n’ai pas des cycles réguliers mais je revis !
    Allez faire vos suivis gynéco chez des sages femmes, elles sont géniales bienveillantes et trouvent des solutions adaptées !!!

    1. Hello ma belle, merci pour ton partage d’expérience, je vois qu’on est raccord sur pas mal de choses ^^ pour ma part pareil après 2 mois d’arrêt je me sens mille fois mieux, j’ai retrouvé mon corps et mon esprit bon et quelques boutons aussi mais au prix de la liberté je les accepte pour le moment .. je verrais si dans le temps je peux vivre sans ou si je dois revenir à une contraception on verra , des bisous , xoxo

  14. J’ai moi aussi décider d’arrêter la pilule en ce début d’année 2018, un peu comme une résolution .. car voila 10 ans que je la prennait
    Contrairement à toi , je n’ai pas eu autant de problèmes : pas de problème d’acné , pas de prise de poids .., rien
    Jusqu’au jour où les migraines sont apparues.
    Je n’ai pas fait le rapprochement tout de suite.
    J’en ai parlé a mon médecin sans me rendre compte que ca arrivait à chaque fois la semaine des règles,limite à la même heure, le soir. Je pensai juste à la fatigue.
    il n’a donc pas fait le rapprochement non plus et ma juste prescrit des cachets contre la migraine.
    Je faisais ( enfin on verra si ça ne se reproduit plus , il est trop tôt pour le dire .. ) beaucoup de sauts d’humeur et des phases de dépression comme toi , qui apparaissent et s’en vont aussi vite ..

    J’ai commencer à faire le rapprochement avec la pilule en voyant de plus en plus d’article comme le tiens sur internet.

    Jai fait un petit sondage autour de moi et j’ai été surprise de voir que beaucoup de mes amies ne la prennait plus du tout !

    J’ai décidé de ne plus la prendre, sans en parler à mon médecin, juste à mon copain ^^
    je verrai donc ce que ca va donner mais jespere pourvoir m’en passée …

    1. Hello ma belle, merci pour ton expérience, en gros on a eu presque les mêmes symptômes , et perso depuis que j’ai arrêté je me sens libéré et j’écoute plus mon corps, je comprends quand j’ovule , quand arrive la période de règle et donc accepte ces quelques jours de mauvaises humeur mais plus jamais autant angoissée , stressée , mal dans ma peau dans ma vie etc, je me sens assez libéré , alors bien sur le plus compliqué c’est de vivre sans toute sa vie, mais il y en a beaucoup qui y arrive, si on a pas de soucis d’ordre médical qui nous oblige à prendre la pilule pourquoi s’infliger cette chose, pour ma part je vais voir comment ça se passe, j’irais surement voir mon gynéco dans les 6 mois afin d’en parler avec lui voir ce qu’il en pense mais perso je me sens mille fois mieux sans … bon courage à toi , des bisous

  15. Coucou mary, ton article est très bien écrit ! J’ai l’impression d’être aussi dans une phase de « rejet » de la pillule apres 13 ans de prise non stop.. j ai changé il y a presque un an et depuis rien ne va plus, comme tu le dis dans l’article on sent que quelque chose ne va pas mais on ne sait pas d’où ça vient.. du coup j hesite à arrêter principalement a cause de la contraception mais j’aimerai pouvoir trouver une autre solution ! Merci pour ton teloignage en tout cas et hâte de lire ton prochain article !
    Bisous !

    1. Hello et bienvenu par ici !
      Alors comme toi je l’ai plutôt bien supportée pendant des années mais là c’était trop , et depuis je peux te le dire après un mois d’arrêt j’ai des choses positives comme négative mais le simple fait d’avoir retrouver un sommeil correct et plus de sautes d’humeur aussi grave bah sa change la vie quand même je ferais un article sur mes 1 mois , 3 mois etc pour faire un vrai suivi si ça peut aider les autres …. mais c’est une vraie galère car on a très très peu d’alternative et du coup on se retrouve un eu face à rien ou à cette pilule… en tout cas bon courage à toi , des bisous

      1. Oh oui ca serait top d avoir ton retour, je pense arrêter le mois prochain pour ma part mais j ai de la chance mon copain est super compréhensif (va falloir faire hyper attention par contre mais j’espère que ça vaudra le coup!). On croise les doigts ! Bon courage et encore bravo pour ton article et ton témoignage ! Bisous !

  16. Merci pour cet article !
    Cela fait bien 1 an que j’hésite a arrêter cette fichu pilule qui me donne limite la nausée.
    Cela fait du bien de voir que je ne suis pas la seule « a me sentir mal » à cause de ça..
    Cependant je n’ai pas encore franchis le pas.. Je cherche une alternative à la pilule, mais rien ne m’a encore vraiment convaincu :/

    Merci en tout cas pour tout ce que tu nous partages au quotidien. C’est un de mes premiers réflexes au boulot quand j’ai un peu de temps pour moi : filer voir s’il y a un nouvel article par ici 🙂 Je ne laisse pas souvent de commentaires en me disant qu’il se perdra parmi tant d’autres..
    Merci de ta bonne humeur et de ton honnêteté !

    Elodie

    1. Merciiiiiii pour ton commentaire, il me touche beaucoup !
      Concernant l’arrêt, je t’avoue que j’ai énormément hésité, entre la perte de contraception et l’acné qui va surement revenir , pour le moment je n’ai pas pris d’autres alternative , j’attends de voir un peu ce que mon corps ressent sans et si l’année ne revient pas de suite , mais je n’aime pas trop le stérilet avoir un truc dans le corps ça me fait peur …
      Encore merci pour ton petit mot, des bisous , Mary

  17. Coucou Mary, j’espère que tu vas bien depuis tout ce temps ?
    De mon côté ça fait 10 ans que je prends la pillule (Minidril), je n’ai jamais eu aucun problème (je pense que j’ai bien de la chance vue ce que tu écris et ce que mes amies peuvent me dire) j’ai peut être pris 1 kg et de temps en temps à l’approche de mes règles j’ai des sautes d’humeur mais rien de méchant toujours réglé comme une horloge 🙂
    La seule fois où je l’ai arrêté c’est quand on a décidé d’avoir un bébé, c’est un bonheur de ne plus penser à prendre sa pilule quand même !
    Mais je ne suis pas encore prête à mettre un stérilé ou autre (car je me dis que j’aurai quelque chose constamment dans mon corps et j’ai peur des effets indésirables) alors pour le moment je continue ..
    Voilà Voilà ! 🙂
    Bonne continuation à toi.

    1. Hello ma belle, comment vas tu depuis tout le temps ??
      Contente que de ton coté cette pilule te convienne bien !!! pour ma part effectivement c’est compliqué , et je suis comme toi je déteste avoir un truc dans le corps que je ne gère pas, alors que la pilule on peut l’arrêter quand on veut et la reprendre si besoin …
      Bonne continuation à toi, des bisous , Mary

  18. J’ai complètement arrêté la pilule à partir de 22 ans… je trouvais que les effets indésirables sont trop nombreux 😉
    Je suis passée au stérilet et depuis je le conseille à toutes 😉 (sans hormones pour ma part) Mais aie! il faut reprendre le rythme avec le svraies grosses douleurs de règles par contre 😉

    1. Je n’ose pas encore le stérilet , j’ai du mal avec le fait d’avoir un corps étranger dans le corps … du coup je vais essayer de tenir sans rien, mais bon à terme c’est pas forcément facile , c’est le problème du fait d’avoir aussi peu d’alternative au final …. courage ^^des bisous ma belle

  19. Je comprend tellement tout ce que tu as dis, mais malheureusement pour certaines femmes ce n’est juste pas possible de ne pas prendre la pilule .. 1 à 2 femmes sur 10 aujourd’hui souffrent d’endométriose, j’en fais partie. Et tout les jours depuis 5 ans, sans arrêt, je prends ma pilule pour ne pas souffrir de cette maladie. Maladie qui est bien entendu pas reconnu aux « yeux de la loi ». Maladie qui ne me permettra peut être pas d’avoir d’enfant. Et malgré tout je suis tellement contente d’avoir cette pilule qui m’a fais revivre … parce que non s’écrouler par terre dans la rue, se réveiller en pleur ce n’est pas normal … enfin voilà mon expérience avec la pilule …
    Des bisous à toi 😘😘

    1. Hello Ma belle,

      Oui c’est pour cela que mon article est juste mon expérience, et je ne prône en aucun cas l’arrêt de la pilule chez les femmes qui en ont vraiment besoin, pour ma part j’en ai eu le besoin un temps et elle m’a aidée, mais là ça devenait plus possible, pour ma part et ayant des problèmes « supportables » sans pilule je préfère être sans, je suis quasiment à 2 mois d’arrêt et ma vie à vraiment changer, j’ai enfin l’impression de respirer et de retrouver mon corps , mais je comprend que certaines comme toi en ont vraiment besoin, et j’espère que tu réussiras à la prendre tout le temps dont tu auras besoin car moi j’ai vraiment eu la sensation que mon corps lui disait stop … en tout cas merci pour ton retour par ici, des bisous, xoxo

  20. Coucou
    Super article et gros sujet.
    Je suis dans le même cas, la pilule depuis mes 16 ans.
    Jai 30 ans et j’en ai marre!
    Je fais attention à manger bio j’essaye d’être éco responsable et en parallèle Jai le sentiment de me donner tous les matins du « poison » format pilule
    Je trouve qu’en temps que femme c’est très compliqué
    Le fait de ne pas tomber enceinte ne repose que sur nos épaules et les monsieurs ne se sentent pas trop concernés tant que nous sommes sous contraception. Et quand on souhaite arrêter pour nous, pour notre bien,la première question fut la même pour moi « comment on va faire pour se protéger? » Je ne sais pas mais je veux l’arrêter !
    J’ai rendez vous avec ma gynécologue dans 10j à ce sujet, je compte bien suivre ta démarche.
    Je suis comme toi un peu effrayée par le stérilet ayant subi une conisation (On retire un bout du col de l’utérus ) suite à un papillomavirus mais je pense essayer de tenter l’aventure si cela peut me permettre de vivre plus sereinement.
    En tout cas merci beaucoup pour cet article !!

    1. Merci pour ton retour !! Nous sommes beaucoup dans cette situation , et on a toujours l’impression d’être égoïste face à notre compagnon, mais merde ça reste notre corps qu’on empoisonne , en fait je pense qu’on a vraiment pas assez de recul sur cette pilule, les effets négatifs sont d’après moi pas tous répertoriés , jamais j’aurais cru avoir des phases de dépressions aussi intenses que pendant la pilule, et surtout je pense que les effets évoluent avec l’âge , je n’avais aucun effet négatif à 20 ans mais à 30 ans c’était carnage , il me reste aussi la solution du stérilet je suis en pleine réflexion après avoir vu mon Gyneco il y a 15 jours ! on verra j’écris la suite de mon article pour ce weekend ! des bisous et bon courage

  21. Merci pour cet article Mary, je me retrouve vraiment dans ce que tu écris : les migraines, les sauts d’humeur, la « dépression »… mais aussi dans certains commentaires comme la perte de libido complète … je vais l’arrêter pour la pose d’un stérilet en décembre, j’espère vraiment que ces problèmes vont se régler.
    Merci en tout cas. Des bisous 😘

    1. merci pour ton retour ma belle , je t’avoue je suis en plein questionnement concernant le stérilet , mais d’après mon gynécologue ce serait ma seule solution à aujourd’hui pour que je sois tranquille, sauf que j’ai vraiment peur de ne pas le supporter …du coup je réfléchis encore et je pense attendre la fin d’année aussi, de toute façon pour maintenant ^^
      Des bisous ma belle 😉

Répondre à Pauline Annuler la réponse.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.